Biopsie mammaire

QU’EST-CE QUE C’EST UNE BIOPSIE?

Une biopsie consiste à prélever des fragments de tissus au niveau d’une anomalie du sein, à l’aide d’une aiguille, à travers la peau.

La biopsie est réalisée par un radiologue.

Les tissus prélevés sont analysés par un anatomopathologiste au microscope afin de déterminer si la lésion est cancéreuse, d’en identifier la nature et d’orienter les médecins sur le choix du traitement.

Les biopsies sont des techniques de diagnostic : ce ne sont pas des traitements. Elles ne remplacent pas la chirurgie.

 

LES DIFFÉRENTS GUIDAGES D’UNE BIOPSIE :

Biopsie sous échographie :

Ce prélèvement est réalisé dans notre centre.

  • Cytoponction sous échographie :

C’est un prélèvement à l’aiguille très fine (21G), sans anesthésie locale, peu douloureux. La progression de l’aiguille est suivie sur l’écran. Puis un simple pansement est mis au point de prélèvement.

  • Microbiopsie sous échographie :

C’est un prélèvement qui se fait sous anesthésie locale avec de la xylocaïne adrénalinée. Une petite incision de la peau permet l’introduction au contact de la lésion une aiguille un peu plus grosse (14G)  suivie sur l’écran qui réalise quelques prélèvements de tissu. L’incision est obturée par des stéristrips à garder 4 jours.

  • Macrobiopsie sous échographie :

C’est un prélèvement qui se fait sous anesthésie locale avec de la xylocaïne adrénalinée. Une petite incision de la peau permet l’introduction au contact de la lésion une aiguille plus grosse (11 et 10G)  suivie sur l’écran qui réalise quelques prélèvements d’une plus grande quantité de tissu.

C’est un mécanisme de prélèvement par cisaillement et aspiration.

Indiqué dans les nodules de petite taille ≤ 5mm, suspicion de papillome, certaines distorsions architecturales ou lorsque la microbiopsie est non contributive.

Dans certains cas elle est thérapeutique : exérèse de certaines lésions bénignes prouvées histologiquement.

 

Biopsie stéréotaxique :

Ce prélèvement n’est pas réalisé dans notre centre.

C’est une biopsie réalisée sous mammographie dotée d’un montage de prélèvement ou sur une table dédiée spécifique et servant uniquement aux prélèvements.

Permet de faire les prélèvements de foyers de microcalcifications (les calcifications ne sont pas visibles à l’échographie).

 

Biopsie sous IRM :

Ce prélèvement n’est pas réalisé dans notre centre.

 

AVANTAGES DE LA BIOPSIE :

  • La biopsie est plus rapide à mettre en œuvre, moins invasive, et moins coûteuse qu’une biopsie chirurgicale.
  • Elle est aussi efficace qu’une biopsie chirurgicale pour établir un diagnostic.
  • Elle ne provoque pas de cicatrice visible sur la peau et n’entraîne pas de modification de l’aspect du sein lors des mammographies suivantes.
  • Elle évite une intervention chirurgicale lorsque l’analyse montre que l’anomalie est bénigne.
  • Lorsque l’anomalie est cancéreuse, les prélèvements permettent au médecin de choisir avec la patiente le traitement le mieux adapté.

 

PRÉPARATION A LA BIOPSIE :

Il est nécessaire de signaler tout traitement en cours comme les anticoagulants (y compris l’aspirine) et toute allergie.

Aucune préparation n’est nécessaire avant le jour de l’examen.

Il n’est pas utile d’être à jeun, au contraire une petite collation est recommandée.

Une douche est recommandée afin d’avoir une peau propre sans produits cosmétiques (crème, lait de toilette, parfum, talc).

Il est recommandé de ne pas mettre de bijoux.

 

DÉROULEMENT DE LA BIOPSIE :

Vous êtes allongé(e) le plus confortablement possible sur le dos sur le divan d’échographie, torse nu.

Une désinfection du sein est réalisée à la Bétadine.

Une injection du produit anesthésiant est réalisée le long du trajet que va suivre l’aiguille de prélèvement. Il agit en quelques secondes et pendant plus de 45 minutes.

Si vous ressentez une douleur malgré l’anesthésie, n’hésitez pas à le signaler. Une quantité supplémentaire d’anesthésie sera injectée (sans dépasser la dose limite).

Les aiguilles pour la microbiopsie sont actionnées par un appareil automatique. Le positionnement de l’aiguille dans la lésion et le prélèvement s’accompagne  d’un claquement sec (comme le bruit d’une agrafeuse).

Les aiguilles de macrobiopsie sont actionnées par un appareil automatique. Le positionnement de l’aiguille dans la lésion et le prélèvement s’accompagne d’un bruit de ronronnement de moteur.

Cette mise en place n’est pas douloureuse et vous êtes prévenue du bruit afin d’éviter que vous soyez surpris(e) et que vous ne sursautiez.

Des images sont réalisées afin de s’assurer du bon positionnement de l’aiguille par rapport à la lésion.

Plusieurs prélèvements successifs sont réalisés. Ces prélèvements sont mis dans un flacon contenant un fixateur et envoyés au laboratoire anatomopathologique spécialisé.

POSE DU CLIP REPÉRÉ :

À la fin d’une biopsie, lors d’une macrobiopsie et si la lésion a été retirée en totalité un clip est mis en place afin de marquer la zone du prélèvement.

Ce clip est un marqueur anodin, visible sur les examens mammographiques ou échographiques.

Cela permet de retrouver l’endroit précis de l’anomalie en cas de chirurgie.

 

À LA FIN DE LA BIOPSIE :

Vous restez sur le dos, une compression manuelle et avec une poche de glace est réalisée sur le point de biopsie pendant 10 à 20 minutes. Elle n’est pas douloureuse. Cela permet de limiter l’hématome.

Ensuite la manipulatrice met sur l’incision des stérisrips, puis un pansement  que vous garderez pendant 4 jours.

Pour la douche vous pouvez mettre du tégaderm (imperméable) par dessus le pansement.

 

 

DURÉE DE L’EXAMEN :

Environ 1 heure.

 

APRES LA BIOPSIE :

A l’issue du prélèvement, la peau peut prendre une coloration bleutée (ecchymose) au niveau du point de prélèvement, mais ceci est sans gravité.

Les ecchymoses et l’hématome sont sans gravité et disparaissent spontanément.

Les complications infectieuses sont tout à fait exceptionnelles grâce aux conditions d’asepsie observée.

 

LES RÉSULTATS :

L’analyse au laboratoire demande généralement une dizaine de jours.

Le compte-rendu est adressé au médecin gynécologue et/ou traitant. Ces derniers vous commenteront les résultats et vous conseillent pour la suite à donner (simple contrôle radiologique après quelques semaines, surveillance régulière des anomalies ou encore intervention chirurgicale.

 

Il est important que vous conserviez soigneusement les résultats. Ils vous seront utiles.